Mantes Histoire

Église Saint-Pierre des Faubourgs


Position approximative : 48.98976,1.71235.

Voir la position : sur Google Maps / sur le Géoportail

Historique

L'église Saint-Pierre de Mantes aurait été construite vers le 6e siècle. Ce serait la première église de la ville primitive, et c'est là que les fidèles se seraient rendus jusqu'en 1087. Après que la ville eût été brûlée, elle fut quelque peu désaffectée, car Saint-Maclou passa d'hôtel Dieu à église paroissiale et seuls allaient dorénavant à Saint-Pierre les habitants des faubourgs. Saint-Pierre se trouvant sur le territoire de Mantes-la-Ville dépendait donc de la juridiction de l'église Saint-Étienne, et non Saint-Maclou ou Notre-Dame. La paroisse devait comporter une centaine de personnes au plus.

L'église fut brûlée en 1589 sur ordre du comte de Brissac, membre de la Ligue, alors qu'il assiégeait la ville. Elle fut réédifiée en 1596.

En 1706, on vola le saint ciboire de l'église. Une procession générale eut lieu entre Notre-Dame et Saint-Pierre.

En 1750, quand on créa la route de Rosny (l'actuelle avenue de la République), on amputa le cimetière en partie, et les corps exhumés furent renterrés un peu plus loin.

En 1752, messire Cannée, curé de Saint-Pierre paya une partie des réparations à y faire. On ajouta une porte sous le clocher, du côté de la route.

La paroisse de Saint-Pierre fut supprimée en 1791 et rattachée à Notre-Dame et l'église. Suite à l'élargissement de la rue au 18e siècle, l'église débordait sur la voie. On la démolit donc la même année afin de rendre la voie plus praticable et moins dangereuse. Le dernier curé en fut l'abbé Hua, Narcisse Onésime Hua, dont une rue de la ville porte le nom en hommage de ses bontés envers les pauvres.

Quelle apparence avait Saint-Pierre?

On ne sait pas grand chose aujourd'hui sur cette église. Une plaque est posée à l'emplacement supposé de l'église. Dommage que lors des travaux les vestiges n'aient jamais été mis au jour pour effectuer des fouilles...

Saint-Pierre a possédé un clocher, au moins telle qu'elle était après 1596 (visible sur les représentations de Mantes et attesté dans les chroniques)